DÉMARCHE / Un atelier de fabrication, pour quoi faire ?

Connais-toi toi-même ! Pour Dewrana def – Le temps des dafs, la fabrication (facture est le terme exact) d’instruments traditionnels à percussion est motivée par la recherche « du » son, portée par la volonté de se fondre dans l’instrument, pour en sentir les faiblesses et tâcher d’y remédier d’une part, pour en éprouver les forces et les décupler autant que les affiner, d’autre part.

C’est aussi une voie de réappropriation d’un instrument menacé de disparition, risquant d’emporter avec lui tout un pan du patrimoine culturel immatériel kurde (musique et traditions, mais aussi gestes et techniques de fabrication). De bois, de métal et de peau, le daf traditionnel a en effet quelque chose de fragile et de contraignant, mais il est aussi puissant que délicat, aussi expressif que sensible. Il recèle une force archaïque qui ne s’accorde pas avec l’air du temps, fascinant pourtant quiconque lui prête l’oreille ou le corps. Dewrana def – Le temps des dafs veut se faire l’écho de cette force sensible et vivante et explorer les possibilités d’innovation technique et musicale du daf, ainsi que d’autres percussions traditionnelles, telles que le davul ou le tambour médiéval.

Car notre désir est de faire du daf traditionnel un instrument contemporain, reconnu par les plus âgés – qui l’ont presque oublié – et que les jeunes générations se réapproprient. Autant que possible affranchi de ses contraintes formelles et de tout carcan culturel, que le daf et les instruments traditionnels ne se refusent aucun métissage musical !

Axes de travail, sur le plan technique : systèmes d’accordage et tension des peaux ; propriétés des matériaux ; ergonomie (poids et maniabilité) ; puissance et personnalité du son ; qualité et durabilité de l’instrument.

« La création d’un atelier de fabrication et de réparation artisanales d’instruments à percussion, en lien avec la pratique artistique de ces instruments et l’évolution de cette pratique » est inscrite telle quelle dans les statuts de Dewrana def – Le temps des dafs (DD – LTD), au titre des actions prévues pour atteindre les objectifs de l’association. Ainsi « outre la facture « simple » d’instruments, l’activité de l’atelier s’exercera sur la recherche, l’innovation et l’expérimentation, technique et artistique, du son (production, forme, matériaux, etc.) des instruments » (extrait des statuts de DD – LTD, « actions »).

La fabrication d’instruments s’inscrit en effet pour DD – LTD dans le cadre d’une recherche « du son » : elle doit être envisagée comme la volonté de se fondre dans l’instrument, pour en connaître et éprouver les faiblesses et y remédier d’une part, pour en sentir les forces et les décupler – autant que les affiner, d’autre part. C’est une voie de réappropriation d’un instrument menacé d’oubli.

De bois, de métal et de peau, le daf traditionnel est en soi fragile et contraignant, mais il est aussi puissant que délicat, aussi expressif que sensible. Il recèle une force archaïque qui ne s’accorde pas avec l’air du temps, fascinant quiconque lui prête l’oreille et le corps. Dewrana def – Le temps des dafs veut se faire l’écho de cette force sensible et explorer les possibilités d’évolution technique et d’expression musicale du daf. Notre désir est d’en faire un instrument contemporain, que les jeunes générations se réapproprient et que les anciennes reconnaissent, et qui, autant que possible affranchi de ses contraintes formelles et de tout carcan culturel, ne se refuse aucun métissage musical.