Le son

Le son Derrière l’artisan se trouve l’artiste, le musicien, qui cherche, explore, expérimente les sons et les rythmes à travers la pratique de son instrument. La fabrication d’instrument s’inscrit en l’occurrence pour Dewrana def dans le cadre d’une recherche du son, elle doit être envisagée comme la volonté de se fondre dans l’instrument, connaître ses faiblesses et y remédier. C’est une voie de réappropriation d’un instrument oublié, négligé, laissé de côté. Dans sa version traditionnelle, tendu de peau naturelle, le daf a quelque chose de contraignant et de fragile. C’est un instrument sensible. Les gestes qui permettent de l’accorder et d’en prendre soin, toutes les choses à savoir, tout cela se transmet et s’apprend. Si le fil est rompu, la voix s’éteint. C’est une percussion dotée de remarquables qualités expressives, dont les subtilités varieront d’un instrument à l’autre, selon la peau dont il sera tendu. Le daf traditionnel a quelque chose d’archaïque qui ne s’accorde sans doute pas avec l’air du temps. C’est cela qui intéresse Dewrana def – Le temps des dafs et qui oriente sa démarche : explorer les possibilités d’évolution technique et artistique d’un instrument traditionnel, pour en faire un instrument contemporain, que les jeunes générations se ré-approprieront et que les anciennes reconnaîtront. C’est la pratique de l’instrument, qui a mené DD à sa fabrication. Cette dernière s’inscrit dans le cadre des recherches personnelles

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s